Stories

La Côte d’Ivoire accueille le premier atelier national de formation sur les modalités d’exportation au sein de la ZLECAf

11 août 2021
ITC Nouvelles

Abidjan – Le premier atelier national de la série de formation « Comment exporter avec la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) » s’est tenu à Abidjan, en Côte d’Ivoire en juillet 2021 sous l’auspice de l’Association pour la Promotion des Exportations de Côte d'ivoire (APEX-CI), de l’African Import-Export Bank (Afreximbank) et du Centre du commerce international (ITC).

Les cinq jours de formation délivrée par divers intervenants (points focaux de la ZLECAf, banque commerciale, société de logistique, douaniers, représentant d'Afreximbank) ont fourni aux participants (petites entreprises, organisations de promotion du commerce, représentants de ministères) des informations clés sur le commerce et le marché de la ZLECAf, notamment grâce à l’identification des opportunités et des conditions régissant les exportations intra-africaines.

Grâce à cet atelier, les petites entreprises ivoiriennes sont désormais en mesure de : 

  • Identifier des marchés cibles porteurs ;
  • Se conformer aux règles commerciales et aux transactions d’exportation ;
  • Identifier les services logistiques adéquats ;
  • Définir les stratégies d’entrée sur le marché et les objectifs commerciaux ;
  • Identifier et sélectionner les produits et les services de financement commercial ;
  • Sélectionner les produits ou les services spécifiques qui seront exportés.

Pour matérialiser la ZLECAf, explique la participante Christiane Traore, « il faut pouvoir identifier les bons partenaires commerciaux et logistiques et développer nos différents clients et marchés ». Konan Koffi Christelle, a quant à elle rappelé « qu’un des objectifs spécifiques de la ZLECAf était l’élimination progressive de 90 % des barrières tarifaires ».

Les participants ont souligné l’intérêt concret de l’atelier qui « a touché du doigt les réalités vécues par les petites et moyennes entreprises et des solutions adéquates ont été proposées », souligne Dakouri Félix Dogbo, un participant. 

On notera que depuis le 25 mai 2021, la première pierre du projet de port sec à Ferkessédougou, Côte d’Ivoire, permettant la réduction des coûts de transit et de transport, a été posée en vue de faciliter les échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire, le Mali et le Burkina Faso.

Guy M’Bengue, Directeur général de l’APEX-CI a expliqué que « le programme de renforcement des capacités a permis de fournir aux opérateurs économiques ivoiriens les clés pour exporter dans la ZLECAf, offrant notamment une bonne compréhension des mécanismes et ensembles des composantes juridiques ». Monsieur M’Bengue a également félicité les participants et les organisateurs pour leur mobilisation et le succès de ce séminaire.

Cet atelier fait partie du programme de formation en ligne de l’Afreximbank et de l’ITC, l’Afreximbank Academy (AFRACAD), « Comment exporter avec la ZLECAf », géré via la plateforme SME Trade Academy de l'ITC, qui s'efforce d'accroître les opportunités d'exportation pour les petites entreprises aux niveaux régional, continental et mondial.

Les thèmes abordés par l’AFRACAD et ses ateliers nationaux porteont sur l’appropriation nationale de l’accord de la ZLECAf par les parties prenantes, la promotion des femmes dans le commerce, la mise en œuvre d’une stratégie de communication, et le développement de stratégies sectorielles commerciales.

Les prochains ateliers nationaux se dérouleront au Nigeria en août 2021 et au Rwanda en septembre 2021, en étroite collaboration avec les organisations de promotion du commerce de ces pays, avant de s’étendre à d’autres pays.

Parallèlement, dans le cadre de son projet One Trade Africa visant à soutenir l'opérationnalisation de la ZLECAf, l’ITC organise une série d'activités d'information, de sensibilisation et de formation pour le secteur privé, et en particulier pour les micro, petites et moyennes entreprises.

Ce nouveau marché Africain qui vise à libéraliser le commerce des biens et des services, à supprimer les barrières non tarifaires, à faciliter l'investissement et à renforcer la compétitivité des entreprises africaines, rassemble environ 1,3 milliard de consommateurs en Afrique, et un produit intérieur brut combiné de 2,5 trillions de dollars. Les échanges commerciaux dans le cadre de la ZLECAf ont débuté le 1er janvier 2021.