Press releases

Forum mondial pour le développement des exportations : l'Afrique s'ouvre aux entreprises

17 septembre 2014
ITC Nouvelles

(Kigali, Rwanda) – L'Afrique s'ouvre aux entreprise. C'est le message unanime des chefs d'entreprise et responsables de gouvernement qui participaient au Forum mondial pour le développement des exportations (WEDF), à Kigali, au Rwanda. Cet événement phare du Centre du commerce international (ITC), qui s'est tenu pour la première fois en Afrique, a prouvé que le continent africain était impliqué dans le développement mené par le commerce, et que les droits des personnes – en particulier ceux des femmes – sont l'essence de son futur.

Dans son discours de clôture (en anglais), la Directrice exécutive de l'ITC, Mme Arancha González a déclaré que cette conférence de trois jours reflétait la réalité du commerce mondial. « Ce WEDF nous a donné l'occasion de constater le dynamisme et les synergies du partenariat Sud-Sud, y compris avec la Chine, l'Inde, le Brésil et la Turquie, qui sont venus pour parler d'affaires et en faire avec l'Afrique. Cela reflète la réalité des échanges aujourd'hui. Le commerce Sud-Sud représente une part rapidement croissante du commerce mondial ».

Mme González a fait remarquer que l'événement de cette année était le plus gros WEDF jamais organisé, avec plus de 1 200 participants enregistrés, en provenance de 73 pays différents. Elle a félicité le Gouvernement du Rwanda ainsi que l'autre hôte de l'événement, le Conseil rwandais de développement, pour avoir permis le succès de cette édition. « Ceci est le premier WEDF à se tenir dans un pays sans littoral et de petite économie. Nous sommes particulièrement heureux d'avoir organisé cette édition au Rwanda – un pays qui a placé le commerce et l'appui au secteur privé au cœur de son développement. »

Lors du WEDF, il est apparu clairement que le secteur privé s'exprime davantage sur les problème politiques, tels que la facilitation des échanges et la levée des barrières non tarifaires. Plusieurs chefs d'entreprise reconnus ont appelé les gouvernements à créer un environnement plus propice aux affaires et à garantir que les priorités du commerce soient intégrées dans les politiques gouvernementales.

M. Francis Gatare, Administrateur au Conseil rwandais de développement, a déclaré : « Nous sommes ravis que le Centre du commerce international ait choisi le Rwanda pour accueillir cet événement lors de sa première édition en Afrique, et ce à l'occasion de son 50ème anniversaire. »

Il a encore ajouté : « Le forum se déroule ici à un moment crucial pour le développement de notre économie, alors que nous redoublons d'efforts pour construire une économie axée vers l'export. Il est gratifiant de savoir que des accords concrets en sont sortis, et nous allons les suivre pour nous assurer qu'ils se concrétisent. De plus, nous allons continuer de créer un environnement plus favorable, et doubler nos efforts pour la promotion des exportations. »

Mme González a expliqué que l'objectif de l'ITC est de renforcer le partenariat avec les PME afin de travailler sur ces points et de les aider à s'internationaliser. « Nous nous engageons à produire des résultats. Nous nous engageons sur les résultats. Nous nous engageons pour un commerce en faveur du bien de tous. »

Lors du Salon et Forum des femmes commerçantes (WVEF, présentation en anglais), qui s'est déroulé en parallèle au WEDF, près de 500 réunions d'entreprise à entreprise ont permis la signature de 44 lettres d'intention, pour un montant d'environ $E.-U. 5,5 millions. Les accords incluent celui d'un acheteur brésilien qui va vendre des voyages organisés pour amener des touristes en Afrique, autour des thèmes de la dégustation de café, de l'écotourisme, de Nollywood, de la mode et d'autres encore.

Plusieurs autres annonces faites lors du WEDF valent d'être notées : Le Groupe Mara a proposé que son application en ligne gratuite soit utilisée par les africains qui cherchent des mentors et des réseaux d'homologues à travers l'Afrique ; L'Organisation de développement des petites et moyennes entreprises (KOSGEB), organisation turque, a offert de former gratuitement les gouvernements africains sur le développement d'incubateurs ; et le Gouvernement indien a encouragé les entrepreneurs africains à tirer partie des ses équipements de formation sponsorisés.

Lors d'une pause café, près de 1 100 tasses de café de huit pays différents ont été servies.

En clôture de cette édition du WEDF à Kigali, Mme González a annoncé que la session de l'année prochaine se tiendrait au Qatar, en association avec Tasdeer, l'agence de développement de la Banque de développement du Qatar.

 

Notes à l'éditeur

L'ITC est l’agence conjointe de l’Organisation mondiale du commerce et des Nations Unies. L'ITC aide les petites et moyennes entreprises dans les pays en développement et les économies de transition à devenir plus compétitives sur les marchés mondiaux, contribuant ainsi à un développement économique durable dans le cadre du programme Aide pour le commerce et les Objectifs du Millénaire pour le développement.

Le RDB a été créé en rassemblant toutes les agences gouvernementales qui avaient la charge des investisseurs. Il comprend les agences clefs responsables de l'enregistrement des commerces, la promotion des investissements, les autorisations environnementales, la privatisation, ainsi que les agences spécialisées qui soutiennent les secteurs prioritaires des technologies de l'information et de la communication et du tourisme, ainsi que les PME et le développement des capacités humaines dans le secteur privé.