Updates

La tech sénégalaise affirme ses ambitions à Viva AfricArena et VivaTech

2 September 2022
ITC News

En juin dernier, une délégation des meilleures start-up sénégalaises s’est rendue à Paris à l’occasion de deux évènements phares : Viva AfricArena et VivaTech.

Positionner le Sénégal comme locomotive de l’économie numérique en Afrique francophone

Depuis 2016, VivaTech s’impose comme l’épicentre européen de l’innovation et du numérique. Avec plus de 2 000 exposants de tous pays, ce grand salon offre un accès privilégié à des clients internationaux, à des investisseurs majeurs et à de nouveaux marchés. En lice pour devenir l’un des 5 principaux hubs d’Afrique, le Sénégal ne pouvait faire l’impasse de cette 6e édition, organisée du 15 au 18 juin derniers. Grâce au soutien du projet NTF V, de la Délégation générale à l’Entreprenariat Rapide des Femmes et des Jeunes (DER/FJ) et de l’Ambassade de France à Dakar, les start-up les plus prometteuses du Sénégal se sont donc rendues à Paris sous une bannière commune. Les championnes de la « Lions Tech » ont ainsi pu bénéficier d’une vitrine exceptionnelle. En seulement quelques jours, plus de 37 deals ont été initiés. D’excellentes retombées qui, selon Carine Vavasseur, s’expliquent par l’attractivité du modèle sénégalais. La responsable de la division Innovation et Animation d’Écosystème au DER/FJ témoigne : « Au carrefour de l’Afrique francophone, le Sénégal dispose de start-up matures, prêtes à s’exporter. Structuré, notre écosystème facilite les collaborations. La construction du hub Mohamed Bin Zayed pour l’entrepreneuriat et l’innovation en est la démonstration. Le Sénégal attire de plus en plus d’investisseurs, mais aussi des entreprises de tout le continent, intéressées par notre plateau d’innovation. Le Sénégal est dans une dynamique d’ouverture, c’est ce que nous souhaitons démontrer en participant à des temps forts internationaux tels que VivaTech. »
 

Nourrir l’inspiration et agrandir le réseau : l’exemple de Logidoo

En seulement 2 ans, Tamsir Ousmane Traore a révolutionné le transport des marchandises en Afrique de l’Ouest. Récompensée à maintes reprise, sa plateforme de transport Logidoo se positionne en référence de la logistique dans la sous-région. À l’horizon 2023, Logidoo devrait étendre son réseau de franchisés à 13 pays du continent africain. En pleine levée de fonds pour un montant de 1,5 million d’euros, Tamsir Ousmane Traore se réjouit d’avoir pu représenter les couleurs du Sénégal à Paris. L’occasion pour lui de rencontrer des investisseurs de premier plan. Mais aussi de prendre le pouls des tendances mondiales en matière d’innovation. « À la veille de VivaTech, se déroulait la conférence Viva AfricArena. Un évènement qui nous a donné l’opportunité de visiter la station F, l’un des plus prestigieux campus de start-up au monde. Se confronter concrètement à ce que font les autres et voir où va le monde, c’est inspirant et indispensable pour rester dans la course. » Les jours suivants, Logidoo a multiplié les rendez-vous sur le stand VivaTech. « Beaucoup de partenaires cherchaient à nous rencontrer et VivaTech nous a donné l’espace pour le faire. C’était aussi l’occasion d’identifier des prospects et de capter de nouveaux logisticiens. C’est d’ailleurs pendant VivaTech que nous avons recruté notre franchisé pour le marché congolais ! En définitive, participer à des évènements d’une telle envergure, c’est pouvoir se montrer, interagir avec la communauté et démultiplier les réseaux. C’est ce que le projet NTF V nous aide à faire. Et c’est essentiel si l’on veut tenir nos objectifs de croissance et doter nos solutions de nouvelles fonctionnalités à l’avenir ».

Le programme Netherlands Trust Fund V (NTF) (juillet 2021 – juin 2025) est basé sur un partenariat entre le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas et le Centre du commerce international. NTF V soutient les PME en Afrique subsaharienne dans les secteurs des technologies numériques et de l'agro-industrie. Son ambition est multiple : contribuer à une transformation inclusive et durable des systèmes agro-alimentaires en partie grâce à des solutions numériques, améliorer la compétitivité commerciale des start-up tech locales à l'international et appuyer la mise en œuvre de la stratégie d'exportation des entreprises IT&BPO.