Features

Une boutique éphémère à Paris offre une vitrine de choix à la mode ivoirienne

16 septembre 2014
ITC Nouvelles

Dans le but de mettre en lumière les textiles, la mode et les objets de décoration d’intérieur de la Côte d’Ivoire, l’ITC et les producteurs de mode ivoiriens ont installé à la fin juin une boutique éphémère à Paris, Rue d’Argout. Les producteurs de ce pays de l’ouest de l’Afrique y rencontraient des entreprises le matin et vendaient leurs produits à des parisiens enthousiastes l’après-midi.

Dix entreprises sélectionnées parmi les participants au Programme d’appui au commerce et à l’intégration régionale de l’ITC pour la Côte d’Ivoire (PACIR) étaient représentées dans cette boutique éphémère. Depuis 2013, ces entreprises bénéficient d’un soutien pour faciliter leur accès au développement des marchés internationaux.

'Parmi les objets surprenants exposés, on remarque des colliers ou une sélection de sacs fabriqués à l’aide de chutes de pagnes recyclés, cousus et agrémentés d’accessoires des plus originaux', explique Denise Broussan, acheteuse pour la marque française Gérard Darel. 'Ce sont des objets vraiment uniques.'

'Notre regard a été également attiré par une gamme de vêtements pour enfants aux couleurs vives et gaies, avec une finition d’une grande qualité. J’ai été particulièrement séduite par la richesse des coloris et des motifs du traditionnel pagne africain utilisés pour décorer une multitude d’articles, des boucles d’oreille aux sacs et aux robes, et aussi par cette touche de couleur flamboyante sur un simple polo.'

'Le projet PACIR était axé sur le soutien au développement d’entreprises de secteurs prioritaires identifiés en Côte d’Ivoire dans le cadre de sa nouvelle stratégie nationale d’exportation', a déclaré James Howe, Conseiller en marketing international à l’ITC. 'L’ITC a déjà présenté les créateurs ivoiriens à des acheteurs potentiels en Afrique centrale et australe et les a préparés en leur fournissant une stratégie marketing et un soutien lors des discussions et négociations commerciales. Nous avons également aidé les entreprises à concevoir leurs stratégies de marque, en particulier leurs supports de communication et leurs sites web, afin de mieux présenter leurs produits aux acheteurs internationaux.'

Dans le cadre du projet PACIR, financé par l’Union européenne, l’ITC a axé son soutien sur la noix de cajou, le manioc et se secteur de la mode et du textile. Jusqu’à présent, la noix de cajou et le manioc ont reçu beaucoup d’attention de la part du gouvernement, en grande partie en raison de la demande grandissante au niveau international pour ces produits. Les secteurs ivoiriens de la mode et du textile présentent un grand potentiel, notamment grâce à la créativité et du style distinctif des stylistes ivoiriens.

REUNIONS ENTRE ACHETEURS ET VENDEURS

Les visites à la boutique éphémère ont été organisées en deux parties: les acheteurs professionnels étaient invités dans la boutique le matin et le soir, alors que les visites publiques et la vente des produits exposés avaient lieu l’après-midi.

Les motifs éthiques constituent une nouvelle source d’inspiration et de couleur dans le domaine des vêtements et accessoires. Nombreux acheteurs potentiels étaient assez enthousiastes au sujet des produits proposés. Leekei Tang, de Beracamy Paris, était également séduite par ce qu’elle a vu. 'La Côte d’Ivoire est une source de couleurs et motifs exubérants, ce qui rend ces vêtements et accessoires hautement raffinés élégants et faciles à porter', a-t-elle dit. 'C’est lumineux, exaltant, plein de créativité et de fantaisie.' Ceux qui n’ont pas eu la chance de visiter la boutique éphémère auront une nouvelle opportunité d’accéder à la mode ivoirienne. Sur le site IvoryMall.com, la clientèle internationale peut acheter les produits des 10 entreprises ivoiriennes qui ont séduit les parisiens l’été dernier.