Features

Réseau des OPC: Conférence mondiale et prix

14 janvier 2013
ITC Nouvelles
La Conférence mondiale et les Prix du réseau d'Organisations de promotion du commerce (OPC) 2012 a rassemblé plus de 200 participants de 65 pays pour traiter de la transformation de l'activité des OPC par l'innovation.

La conférence, organisée à Kuala Lumpur, Malaisie, a fait suite au Forum mondial pour le développement des exportations de Jakarta, Indonésie, où les participants ont reconnu l'importance croissante du commerce Sud-Sud et la nécessité pour les économies émergentes de diversifier leurs exportations vers d'autres économies émergentes.

Les participants à la 9ème Conférence mondiale et Prix du réseau des OPC se sont réunis sur fond de ralentissement de la croissance mondiale, d'incertitudes économiques et d'évolution des courants d'échange. En ces temps difficiles, les OPC jouent un rôle toujours plus important. Parmi les questions clés abordées pendant la conférence figuraient l'évaluation comparative, l'évaluation et l'amélioration des résultats des OPC, la mesure de l'impact des OPC sur la création d'emplois, la réactivité et la préparation aux changements soudains, les industries vertes, les marchés de niche et l'innovation à l'exportation.

Patricia Francis, Directrice exécutive de l'ITC, a dit aux participants: 'L'innovation n'est pas seulement une possibilité, c'est une nécessité. Les mesures de resserrement budgétaire des gouvernements exigent que vous fournissiez plus pour moins. Pour relever ce défi, un virage à 180 degrés s'impose, non seulement en termes de services offerts, mais aussi dans la manière dont ils sont fournis.' Mme Francis a cité des exemples impressionnants d'innovation dans les OPC, tels que les initiatives lancées par les lauréats de cette année. Elle a déclaré: 'L'ITC, tout comme les OPC nationales, considère l'innovation comme une chance à saisir. Nous comprenons que vous ayez besoin de nouveaux services pour satisfaire les besoins d'aujourd'hui et de demain. En partenariat avec les OPC, les principaux mandants de l'ITC, nous continuons de lancer de nouveaux produits et services pour nos partenaires.'

Comment doper la croissance tirée par les exportations

Pendant la conférence, les participants ont discuté de solutions pratiques pour doper la croissance tirée par les exportations et recensé les difficultés rencontrées:

  • Difficultés pour les entreprises: doper les exportations alors que la croissance est molle sur les marchés d'exportation traditionnels;
  • Difficultés budgétaires: offrir plus pour moins dans un contexte économique difficile;
  • Difficultés liées aux retombées:démontrer que le travail des OPC et les exportations qu'elles promeuvent créent des emplois et améliorent le niveau de vie.

Jean-Marie Paugam, Directeur exécutif adjoint de l'ITC, a déclaré: 'Pour relever ces défis et réaffirmer notre légitimité auprès des décideurs politiques, en tant que fournisseurs rentables de services qui bénéficient à l'ensemble de la société, les OPC doivent être perçues par les clients et les parties intéressées comme efficaces et efficientes.' M. Paugam a mis en relief des conclusions concrètes de la conférence, y compris l'évaluation de l'impact, l'amélioration opérationnelle, les partenariats et la solidarité. L'impact peut être évalué sous des angles divers: macroéconomique, évaluation ascendante et retour sur investissement. Il a affirmé que 'les données étant difficiles à recueillir et les liens entre l'impact et le rôle des OPC difficile à établir, il est important d'intensifier les travaux sur l'évaluation de l'impact'.

Pour s'améliorer les OPC doivent s'adapter, offrir des services innovants, comparer leurs performances, être réactives et récompenser l'excellence, par exemple via les Prix du réseau des OPC.

Travailler ensemble – partenariat et solidarité

Partenariats et solidarité entre les OPC sont essentiels. UBIFRANCE, l'Agence française pour le développement des entreprises à l'étranger, et l'ITC font la promotion d'un programme de parrainage dans le cadre duquel des OPC de pays développés financent un fonds destiné à permettre aux OPC des PED d'accéder gratuitement aux instruments d'analyse des marchés de l'ITC. Le Fonds de partenariat pour l'appui aux OPC sera lancé d'ici fin 2012.

Wong Lai Sum, Directrice exécutive de MATRADE, l'OPC malaisienne ayant accueilli la conférence de cette année, a insisté sur l'importance de la mise en oeuvre et du suivi des idées, solutions et bonnes pratiques partagées lors de la conférence. 'Nous devons tous oeuvrer de concert en tant que membres d'une grande communauté de négociants et d'exportateurs pour obtenir une croissance commerciale pérenne et contribuer au développement économique de nos économies,' a-t-elle déclaré.

La 10ème édition de la Conférence mondiale et Prix du réseau des OPC se tiendra à Dubaï, Émirats arabes unis, en 2014.

Lauréats des prix: Ouganda, Jamaïque Mexique et Autriche

Les lauréats des Prix 2012 du réseau des OPC ont été annoncés lors d'une cérémonie organisée dans le cadre de la 9ème Conférence mondiale du réseau des OPC organisée conjointement par l'ITC et l'Organisation malaisienne pour le développement du commerce extérieur (MATRADE).

Le Conseil ougandais de promotion des exportations (UEPB), la Société jamaïcaine de promotion (JAMPRO), ProMéxico Trade and Investment et Advantage Austria ont été salués par leurs pairs pour leur excellence en matière de développement du commerce. Les lauréats ont obtenu des résultats remarquables en utilisant des systèmes et procédures innovants et efficaces dans le cadre de leurs initiatives de développement des exportations. Quatre catégories de prix ont été décernés : pays les moins avancés, petits États insulaires en développement, pays en développement et développés.

Patricia Francis, Directrice exécutive de l'ITC a déclaré: 'Les prix décernés attestent de la performance des initiatives de développement des exportations, de l'obtention de résultats et de retombées concrets sur le développement des exportations.' Elle a ajouté: 'La réussite des OPC se mesure à l'aune de la réussite des entreprises qu'elles aident.'

Un moteur de changement et de progrès

Les prix constituent un moteur de changement, la présentation des candidatures exigeant souvent des OPC qu'elles revoient leurs processus. À titre d'exemple, après avoir reçu son prix, Apex-Brasil, lauréat 2010, a entièrement révisé et renouvelé sa stratégie, son portefeuille de services et son système de mesure des résultats. Le lauréat UK Trade and Invest a noté que le prix avait gonflé le moral de son personnel et lui avait donné envie de faire encore mieux. Le Directeur général d'Enterprise Mauritius s'est donné pour objectif d'être toujours à la hauteur du prix reçu.

Les lauréats 2012 sont convenus que le prix était un réel dopant pour leurs organisations et ont exprimé leur intention de l'utiliser dans leurs plans de commercialisation pour susciter chez leurs personnel et clients l'envie de viser l'excellence. Être candidat aux prix peut aider les OPC à recenser les améliorations possibles et nombreuses sont celles qui ont salué le processus lui-même, indépendamment du résultat. Remporter un prix ou être candidat sert de catalyseur d'amélioration des pratiques et suscite des modifications créatives au sein de l'organisation.

Prix spécial

L'OSEC (Centre suisse de compétences pour la promotion économique extérieure) a remporté le Prix spécial du jury pour son initiative "Pool of Experts". Cette initiative a permis d'optimiser durablement et efficacement le modèle d'activité de l'OSEC pour offrir des services de conseil efficaces.

'Les lauréats des Prix du réseau des OPC 2012 ont été choisis pour le travail réalisé et les résultats obtenus grâce aux efforts déployés pour aider au mieux leurs exportateurs. Ils sont innovants, tournés vers l'avenir et sont des exemples à suivre,' a déclaré Aïcha Pouye, Directrice de la Division du support aux entreprises et du développement institutionnel.

Les prochains Prix du réseau des OPC seront décernés en 2014 et les lauréats seront annoncés à Dubaï pendant la 10ème Conférence mondiale du Réseau des OPC.

Ouganda: Renforcer les capacités de commercialisation à l'exportation

Le Conseil ougandais de promotion des exportations (UEPB), lauréat 2004, a travaillé en partenariat avec les Services nationaux ougandais de conseil en agriculture pour doper la production et la productivité axées sur le marché dans certaines filières agricoles. L'UEPB a reconnu que le secteur agricole pouvait employer des hommes, des femmes et des jeunes désavantagés tout au long de la chaîne de valeur. L'initiative se concentre sur les coopératives et les filières.

L'UEPB a formé trois coopératives à la commercialisation à l'exportation, la 1ère dans le nord de l'Ouganda pour les agrumes, la 2ème au centre du pays pour les ananas et la 3ème à l'est pour le piment. Elle a pour cela établi dans chaque coopérative un centre de liaison (MLC) avec les marchés conçus pour relier coopératives et groupes d'agriculteurs aux marchés d'exportation. Par le biais de ces centres, les coopératives coordonnent leurs fonctions de commercialisation, gèrent les transactions à l'exportation pour accroître leurs ventes et leurs recettes à l'exportation. L'initiative devrait relier les coopératives et les marchés régionaux et dégager des recettes à l'exportation estimées à $E.-U. 500 000.

Les compétences à l'exportation de chaque coopérative, ses liens avec les marchés et les réseaux clés ont été renforcés, les MLC et les formations associées ayant permis aux agriculteurs d'être plus efficaces dans leurs contacts avec les coopératives et plus confiants en leurs capacités de négociation. L'UEPB conseille aux OPC de produire en fonction des besoins du marché plutôt que de tomber dans le piège d'une production aléatoire.

Les lauréats du 2ème et 3ème prix de la catégorie PMA sont l'Agence de développement de la Zambie et l'Agence béninoise de promotion des échanges commerciaux.

Jamaïque: Une stratégie d'engagement à grande échelle

La Société jamaïcaine de promotion (JAMPRO) en est à son 3ème prix. En 2012, l'OPC a été récompensée pour son programme Export Max: Enterprise Development for Export Growth, lancé en 2011. Export Max vise à accroître la compétitivité des exportateurs et des entreprises prêtes à exporter, ainsi qu'à offrir un renforcement des capacités et une aide à la pénétration du marché sur mesure à 15 entreprises recelant le meilleur potentiel de croissance. Export Max devrait permettre une croissance d'au moins 30% des exportations des entreprises bénéficiaires.

JAMPRO a compris l'importance pour ces entreprises prêtes à exporter d'une stratégie d'engagement à grande échelle conjuguée à un programme d'appui intensif et personnalisé. Sept mois seulement après le lancement du programme, les entreprises participantes ont déjà enregistré des ventes à l'exportation d'un montant de près de $E.-U. 1,5 millions et étudient actuellement plus de 70 débouchés potentiels. Grâce aux partenariats forgés avec JAMPRO les entreprises ont accès à des financements et ont réalisé d'importantes économies en matière de services d'appui au commerce. L'organisation offre via Export Max un appui en matière de gestion, de conception et de qualité des produits, d'étude et de pénétration de marchés, de plans de commercialisation à l'exportation et de mise en valeur des ressources humaines. Écouter les clients, établir des diagnostics et élaborer des plans de développement sont les clés du succès de JAMPRO.

Le Centre d'exportation et d'investissement de la République dominicaine a remporté le 2ème prix de la catégorie petits États insulaires en développement.

Mexique: Travailler en partenariat

ProMéxico Trade and Investment a utilisé le modèle INTEX d'intégration de l'approvisionnement à l'exportation pour doper la compétitivité des petits producteurs de tomates de serre par le biais de partenariats. ProMéxico a évalué à $E.-U. 250 millions par an les débouchés pour les tomates de serre. INTEX vise à accroître la productivité des producteurs pour leur permettre de tirer parti des débouchés offerts sur le marché international. Parmi les difficultés rencontrées figurent la fragmentation, l'absence de procédés de fabrication de pointe, la dépendance vis-à-vis des intermédiaires et l'instabilité des prix.

Pour surmonter ces difficultés, INTEX a réuni 500 petits producteurs de 13 États pour produire sous une marque unifiée, Tekitoma. Grâce à INTEX, Tekitoma a exporté pour $E.-U. 40 millions de tomates de serre en 2011. La productivité s'est améliorée de 50%, les coûts de production ont diminué de 8% et les expéditions ont progressé de 60%. ProMéxico estime que pour ce seul secteur 5000 nouveaux emplois peuvent être créés dans les zones rurales.

Ce modèle peut être utilisé pour tout produit agroalimentaire et ProMéxico l'utilise pour cinq autres produits agricoles. Il a été constaté que les importateurs nationaux peuvent travailler avec de grands groupes si la qualité est au rendez- vous et s'ils travaillent ensemble en tant que fournisseurs reconnus et fiables.

Les 2ème et 3ème prix de la catégorie PED ont été attribués à Jordan Enterprise Development Corporation et Dubai Exports.

Autriche: Les entreprises exposées à la concurrence de la Silicon Valley

L'initiative Go Silicon Valley de Advantage Austria permet aux PME du secteur des technologies de l'information (TI) de percer sur le marché des États-Unis et d'accéder au capital-risque. Chaque année, jusqu'à 20 entreprises de TI autrichiennes suivent un programme de trois mois utilisant le Business Accelerator Plug and Play Tech Center de Sunnyvale, Californie, pour lancer leur activité. En exposant les entreprises autrichiennes à l'environnement très concurrentiel de la Silicon Valley, celles-ci peuvent rapidement adapter leur plan d'activité et devenir des entreprises modulables. L'avis des pairs et le réseau de contacts jouent un rôle clé. Les participants apprennent à formuler des plans d'activité concis indispensables pour contacter les clients, partenaires et investisseurs potentiels.

Sur les 42 PME autrichiennes ayant suivi le programme à ce jour, cinq ont ouvert des filiales aux États-Unis et une a été rachetée par un investisseur. Advantage Austria estime que le prix a donné un coup de fouet interne à l'organisation et que ses 165 bureaux sont plus motivés que jamais à l'idée de travailler avec le secteur des TI.

Enterprise Lithuania et UBIFRANCE ont remporté les 2ème et 3ème prix dans la catégorie des pays développés.