Features

Promouvoir l'esprit d'entreprise aupres des petits exploitants Ougandais

3 juillet 2013
ITC Nouvelles
Utiliser la technologie de pointe pour fournir des informations vitales sur l’agriculture aux communautés rurales en Ouganda et aider les agriculteurs à augmenter leurs revenus et améliorer leur qualité de vie

Une chaîne d'informations en temps réel accessible sur un smartphone, une plate-forme technologique sur internet (cloud) et un réseau d'intermédiaires désignés par les pairs: voilà comment la Fondation Grameen cherche à changer les vies des petits exploitants en Ouganda. Avec plus de 1 100 travailleurs du savoir communautaire (CKW) déployés dans tout le pays, l'entreprise sociale connue comme l'Initiative CKW n'est pas prête de ralentir le rythme. En effet, la Fondation Grameen envisage de doubler ta taille de son réseau CKW en Ouganda cette année; elle a déjà dirigé une opération similaire en Amérique latine et envisage de reproduire ce modèle dans d'autres marchés dans un proche avenir.

Comment cela fonctionne

Les CKW sont désignés par leurs communautés sur la base de critères tels que des expériences précédentes de leadership et le souhait de rendre service à la communauté. Les CKW reçoivent en prêt un 'kit entreprise', qui comprend un smartphone, une station de recharge à énergie solaire, une balance et du matériel publicitaire.

Au moyen d'une application sur leur smartphone, ils fournissent des informations essentielles sur l'agriculture à leurs communautés, contribuant à une augmentation des revenus des agriculteurs et à l'amélioration de leurs moyens de subsistance. Les principales informations sont celles contribuant à augmenter la productivité (meilleures pratiques agricoles, méthodes de traitement des maladies et parasites, et prévisions météorologiques, etc.) et celles permettant aux agriculteurs de se connecter aux marchés et de s'engager de manière effective dans les chaînes de valeur agricoles (y compris la mise à jour des prix du marché et les répertoires des fournisseurs et acheteurs). Cette double approche permet aux petits exploitants d'augmenter leur production et de maximiser les retours sur des ventes supplémentaires. Cela permet aux agriculteurs d'augmenter leurs revenus de manière exponentielle et leur apporte le soutien entrepreneurial nécessaire pour passer d'une agriculture de subsistance (culture de consommation) à une agriculture commerciale (lucrative).

D'autres moyens de communication tels que les SMS et le Farmer Call Center, assuré par une équipe de spécialistes en agriculture parlant neuf des langues locales, viennent compléter la palette d'activités des CKW et améliorent l'accès aux connaissances offertes par la base de données agricole de la Fondation Grameen.

Flux d'informations bilatéral et en temps réel

La force des technologies modernes réside en leur nature interactive, exploitée par la Fondation Grameen de différentes façons. L'information est divulguée aux communautés rurales à travers les CKW, mais aussi collectée et renvoyée à la base de données de la Fondation Grameen, rendant l'opération hautement réactive. La Fondation Grameen utilise ces informations afin de superviser et évaluer les activités des CKW, perfectionnant en permanence tous les aspects du programme, y compris la divulgation de son contenu, le fonctionnement de sa technologie et la manière dont les CKW reçoivent les incitations.

La Fondation Grameen n'est pas la seule organisation à bénéficier de cette capacité de collecte d'informations du dernier kilomètre pour les sociétés rurales. CKW conduit également des enquêtes sur les téléphones mobiles auprès de leurs communautés au nom des partenaires de la Fondation Grameen, dont des organisations non gouvernementales, agences de développement, organisations gouvernementales et entreprises du secteur privé.

Impact

Depuis sa conception en 2010, l'Initiative CKW a déployé plus de 1 100 CKW à travers 18 320 villages dans 36 districts de l'Ouganda. Elle a fourni à plus de 176 000 petits exploitants les informations essentielles contenues dans la base de données agricole de la Fondation Grameen, et l'on estime à 880 000 le nombre de ses bénéficiaires. 1,2 million d'interactions directes avec les agriculteurs ont déjà eu lieu, et ce chiffre ne cesse d'augmenter.

Une évaluation indépendante sur l'Initiative CKW, conduite par l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires, qui a comparé un groupe de petits exploitants ayant accès aux services d'information des CKW à un groupe de contrôle qui n'avait pas encore accès à ces services. Elle a montré que les agriculteurs ayant accès aux services d'information des CKW ont augmenté de 34% l'accès aux services de promotion agricole, et de 17% leurs connaissances en matière d'agriculture; de plus, leurs connaissances sur les prix de marché ont augmenté de 45%; 92% d'entre eux ont déclaré agir sur la base des informations reçues.

L'avenir

Compte tenu de l'impact positif de l'Initiative CKW sur la recherche ainsi qu'à travers un nombre grandissant d'investissements par les partenaires de la Fondation Grameen, l'Initiative CKW continuera de grandir. Le monde est de plus en plus connecté à la technologie, et le secteur du développement peut sans doute en bénéficier. L'Initiative Grameen autonomise en créant le contact: elle permet à des organisations de mieux servir les communautés rurales en les mettant en relation avec ceux qu'ils cherchent à servir, et aux petits exploitants agricoles d'améliorer leurs moyens de subsistance en les mettant en relation avec des connaissances vitales et avec un nombre illimité d'opportunités entrepreneuriales.