Stories

Obtention de la certification GLOBALG.A.P. par les producteurs d’avocats kényans

3 novembre 2017
ITC Nouvelles
Plus de 300 agriculteurs ont reçu la certification, ce qui leur permet d’établir des relations plus durables avec les acheteurs européens et de générer des revenus plus élevés.

Plus de 300 agriculteurs kényans ont reçu la certification GlobalG.A.P. avec le soutien du Centre du commerce international (ITC), ce qui leur ouvre la porte au marché européen.

Les producteurs, qui représentent neuf groupes d’agriculteurs dans le comté de Murang’a, ville située à 150 kilomètres au nord de Nairobi, ont reçu des certificats lors d’une réunion des parties prenantes le 15 mars au Centre de formation pratique de l’Association kényane des exportateurs de produits frais situé à Thika.

La certification a été obtenue dans le cadre du projet Avocat du Kenya du Fonds d’affectation spéciale des Pays-Bas (NTF) III, mis en œuvre par l’ITC et le Centre néerlandais pour la promotion des importations en provenance des pays en développement (CBI) et financé par le ministère néerlandais des Affaires étrangères.

Au Kenya, les agents d’exécution sont la Direction des cultures horticoles (HCD), le Conseil de promotion des exportations (EPC) et l' Association kényane des exportateurs de produits frais (Fpeak).

Les avantages liés à la détention de la certification GlobalG.A.P. comprennent l’accès à de nouvelles opportunités commerciales, en particulier sur le marché européen, et la capacité de gagner des revenus plus élevés grâce à la hausse de prix de leurs produits désormais certifiés.

Promotion des bonnes pratiques agricoles

GlobalG.A.P. signifie bonnes pratiques agricoles mondiales. C’est une norme privée qui définit des exigences relatives aux processus agricoles et à la sécurité alimentaire. En tant qu’une des certifications les plus répandues sur le marché européen, GlobalG.A.P. offre aux exportateurs kényans la possibilité d’établir des relations très durables avec les acheteurs européens et de générer des revenus plus élevés.

La première étape vers l’obtention de la certification était l’établissement de liens individuels, facilités par le projet entre les groupes d’agriculteurs et les exportateurs en 2015. L’approche comprenait la localisation et l’identification des groupes d’agriculteurs, ainsi que l’identification des agriculteurs individuels et la détermination des variétés et quantités de leurs avocatiers.

Sur cette base, la capacité des agriculteurs à répondre aux besoins des exportateurs kényans en termes de volume et de qualité a été analysée. Des accords contractuels ont été signés et des prix fixes et des délais de livraison ont ainsi été fixés pour chaque groupe.

Garantie du succès à long terme

Tout au long de l’année 2016, les groupes d’agriculteurs et les conseillers techniques de chaque société exportatrice ont reçu une formation sur la conformité aux exigences en matière de vérification de GlobalG.A.P. La formation comprenait les activités telles que le développement de systèmes personnalisés de gestion de la qualité et la réalisation d'audits internes.

Dans chaque groupe d’agriculteurs, des superviseurs de récolte et d’hygiène ont été sélectionnés et formés sur des aspects spécifiques, tels que la tenue de registres et la manipulation après récolte, ainsi que l’analyse des risques et maîtrise des points critiques (HACCP).

Ces activités de suivi ont favorisé la création d’emplois : les agriculteurs assument désormais davantage de responsabilités tout au long de la chaîne de valeur de l’avocat. Auparavant, ils travaillaient avec des intermédiaires qui récoltaient et collectaient les avocats, ce qui résultait en des pratiques et prix peu fiables. Aujourd’hui, en utilisant ce nouveau modèle soutenu par le projet Avocat du Kenya NTF III et la certification GlobalG.A.P., les agriculteurs gagnent en moyenne deux fois plus que ce qu’ils gagnaient auparavant par le biais des intermédiaires.

Après avoir reçu la certification GlobalG.A.P., un représentant de Harir International, l’une des entreprises bénéficiaires, a déclaré : « Je tiens à remercier l’ITC pour le soutien que nous avons reçu. Nous apprécions grandement toute l’équipe qui a rendu ce voyage intéressant. Nous nous efforcerons de rendre cette démarche durable et efficace pour nos petits producteurs ».

Les exportateurs ont soutenu les groupes d’agriculteurs en investissant dans les infrastructures, notamment les hangars de collecte, les boîtes de premiers soins, les bureaux et les installations d’hygiène qui sont exigés par la certification GlobalG.A.P. Ils prévoient d’investir dans de nouveaux groupes au cours des prochaines années afin d’augmenter leur volume de production d’avocats certifiés GlobalG.A.P. et de profiter de la demande croissante d’avocats sur le marché européen.