Features

Numéro 02/2014 - L'actualité

1 juillet 2014
ITC Nouvelles

Un million d'emplois et un enseignement supérieur en Sierra Leone

Sierra Leone a lancé un vaste projet destiné aux jeunes visant la création d'un million de nouveaux emplois et l'expansion de l'enseignement supérieur. Avec le soutien du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l'initiative a pour but de fournir l'accès à l'éducation secondaire et supérieure à 300 000 nouveaux étudiants ces trois prochaines années. Le PNUD a financé la préparation du projet et aidera le gouvernement à mobiliser les ressources nécessaires à sa mise en oeuvre.

Le programme sera axé sur la création d'opportunités d'emploi et d'entrepreneuriat dans le secteur privé. On s'attend à ce que les emplois soient créés dans des secteurs aussi diversifiés que le marketing de produits agricoles et les travaux publics.

Selon le programme national en faveur de la jeunesse, Sierra Leone compte 1,7 millions d'hommes et femmes âgés de 15 à 35 ans, dont 60% sont au chômage. Seulement 37% de la population d'âge scolaire fréquente l'école secondaire ou l'université, et la moitié des jeunes du pays sont illettrés.

OCDE: Le temps des réformes

L'économie mondiale va se renforcer ces deux prochaines années, mais une action urgente est encore nécessaire pour réduire davantage le chômage et faire face aux autres problèmes hérités de la crise, selon les dernières Perspectives économiques de l'OCDE.

'Les économies avancées prennent un nouvel essor et contribuent à renforcer la croissance mondiale, alors que des moteurs de croissance momentanément en sous-régime, tels que l'investissement et le commerce, commencent à redémarrer', a déclaré Angel Gurría, Secrétaire général de l'OCDE, lors de la publication des Perspectives à l'occasion de la Réunion annuelle du Conseil des Ministres et du Forum de l'OCDE à Paris.

'Mais le monde restant toujours confronté à un chômage élevé, les pays doivent faire davantage pour favoriser une économie résiliente et inclusive et renforcer la création d'emplois.' Le temps des réformes est maintenant venu: il faut mettre en oeuvre des politiques qui stimulent la croissance, et créent dans le même temps des opportunités pour tous, en veillant à ce que les bienfaits de l'activité économique soient largement partagés', a déclaré M. Gurría.

OMC: La tendance vers un régionalisme grandissant pourrait se renverser

La part du commerce dans les principaux accords commerciaux régionaux en 2035 pourrait diminuer, selon un document de travail intitulé Simulating world trade in the decades ahead: driving forces and policy implications. Selon ce document, la coopération commerciale multilatérale reste essentielle, mais une économie dynamique et un environnement commercial ouvert seront nécessaires pour que de nouveaux acteurs continuent à émerger dans l'économie mondiale, pour l'intensification du commerce Sud-Sud, et pour que les pays puissent se diversifier dans des activités exigent des compétences © shutterstock.com accrues.

L'UE met en avant le rôle du secteur privé dans la croissance inclusive des pays en développement

La Commission européenne a adopté une communication sur le secteur privé dans le développement international. Selon la Commission, le secteur privé fournit environ 90% des emplois dans les PED et constitue un partenaire essentiel dans la lutte contre la pauvreté.

La communication présente un nouveau cadre stratégique visant à assurer l'impact positif des opérations du secteur privé dans les PED sur la société – plus particulièrement sur les femmes, les jeunes et la population défavorisée.

Andris Piebalgs, Commissaire pour le développement, a déclaré: 'Le secteur privé a un rôle clé à jouer en aidant les personnes à se sortir de la pauvreté, mais nous devons nous assurer qu'il bénéficie à la société comme un tout, pas seulement à quelques-uns.'

Un fonds privé devrait investir $E.-U. 700 millions en Afrique subsaharienne

Axé sur les opportunités d'investissement liées à la croissance de la classe moyenne émergente en Afrique subsaharienne, la société de gestion alternative d'actifs au niveau mondial, The Carlyle Group, a annoncé la clôture finale du Fonds Carlyle pour l'Afrique subsaharienne à $E.-U. 698 millions.

Marlon Chigwende, Directeur général et co-responsable de l'équipe consultative pour l'Afrique subsaharienne, a déclaré: 'Le succès de la levée de fonds reflète l'appétit des investisseurs pour la forte croissance économique que la région a connue au cours de la dernière décennie ainsi que les perspectives d'un futur développement économique à travers le continent. Carlyle est l'une des premières sociétés de gestion alternative du monde à lancer un fonds dédié à l'Afrique subsaharienne.'

Le fonds reçoit un fort soutien des investisseurs africains et a également attiré un capital considérable d'investisseurs partout dans le monde. Parmi les secteurs clé pour le fonds se trouvent les biens de consommation, la logistique, les services financiers et les télécommunications.

À ce jour, le fonds a fait deux investissements: Export Trading Group, gestionnaire africain de chaîne d'approvisionnement ayant son siège en Tanzanie, et J&J Africa, une société de logistique ayant son siège au Mozambique.

Envois de fonds vers l'Amérique latine et les Caraïbes

Les envois de fonds restent l'un des flux transfrontaliers les plus importants dans la région d'Amérique latine et des Caraïbes, avec au total plus de $E.-U. 60 milliards par année. Cependant, ces ressources représentent encore une faible contribution à l'épargne des ménages au sein de la population défavorisée et vulnérable, soulignant l'importance des clients d'envois bancaires.

L'étude, intitulée Economic Status and Remittance Behavior among Latin American and Caribbean Migrants in the Post-Recession Period, a été commandée par le Fonds d'investissement multilatéral, membre du groupe de la Banque interaméricaine de développement, et a été dirigée par Dialogue interaméricain. Elle est basée sur un sondage mené en 2013 auprès de 2 000 expatriés d'Amérique latine et des Caraïbes vivant dans cinq des plus grandes villes américaines.

Ce sondage a montré que le montant moyen des envois faits par les femmes ainsi que le nombre annuel de ces transferts a augmenté, tandis que le montant et la fréquence des envois faits par d © iStock.com es hommes restent stables.