Features

Niveler les conditions économiques en Palestine

6 mai 2015
ITC Nouvelles

L'autonomisation économique des femmes représente un énorme défi partout dans le monde. Les difficultés en Palestine, peut-être plus grandes qu’ailleurs, sont imposées par des forces intérieures et extérieures. L'occupation en cours rend difficile l'accès aux ressources et le mouvement à travers les frontières. La Palestine souffre des taux les plus élevés de pauvreté et de chômage et d'une croyance culturelle conservatrice selon laquelle la femme doit rester à la maison.

L'association palestinienne des femmes d'affaires (ASALA), que je dirige, a été créée en 2001 comme résultat d'un projet plus petit créé dans le cadre d'une organisation internationale en 1997. À l'époque, comme maintenant, son but était l'autonomisation économique des femmes palestiniennes, ce qui va au-delà de la création de possibilités de revenu pour les femmes. Alors que la réduction de la pauvreté des femmes est essentielle, l'ASALA a la conviction que la viabilité économique des femmes devrait inclure la maîtrise de leur revenu, l'implication dans les processus décisionnels et une justice équitable.

L'ASALA offre aux femmes palestiniennes vivant dans la pauvreté des services financiers tels que les micro et petit crédits afin de les aider à créer ou améliorer leurs projets générateurs de revenus. Entre 1997 et 2014 elle a accordé plus de 31 000 prêts aux femmes entrepreneures en Palestine pour un total de $E.-U. 32 millions. Même si le taux de succès de ces projets varie de 45% dans la bande de Gaza à 70% en Cisjordanie, le plus important est que 30% d'entre eux créent de nouvelles opportunités d'emploi dans les communautés locales.

Grâce aux services de renforcement des capacités offerts aux femmes entrepreneures, elles peuvent gérer avec succès des projets générateurs de revenus et renforcer leurs compétences en gestion de projets, gestion financière et marketing.

L'ASALA offre des compétences pratiques, mais aussi des activités de sensibilisation sur l'égalité des sexes et la justice aux femmes partout en Palestine. Nous nous concentrons en particulier sur les droits économiques tels que l'accès des femmes aux ressources, à l'héritage, à la propriété foncière et à l'emploi. Nous aidons les femmes à faire avancer leurs projets dans le secteur formel.

Pour augmenter le nombre de femmes entrepreneures, nous aidons à élargir l'accès aux marchés régionaux et à construire leurs réseaux. Nous les aidons à améliorer les processus de production et la qualité, ce qui leur donne une meilleure compréhension des mécanismes des chaines de valeur et un meilleur accès à celles-ci.

Bien que nous ayons fait d'énormes progrès vers l'autonomisation économique des femmes en Palestine, beaucoup reste à faire, et l'ASALA ne peut le faire seule. La création de partenariats, le réseautage et la coordination entre les organisations de femmes en Palestine, y compris celles des secteurs privé, public et social, sont essentielles pour opérer un changement positif et durable. En associant connaissances, ressources et travail, les pas que nous faisons ensemble peuvent faire une énorme différence en faveur des femmes palestiniennes.

Malheureusement, la communauté des donateurs et plusieurs organisations continuent à séparer les programmes de justice et égalité des sexes des programmes d'autonomisation économique et de subsistance. Cela crée une lacune dans les services offerts aux femmes et dans les avantages transformateurs qui pourraient être atteints.

La viabilité économique des femmes ne peut pas être dissociée de la dimension du genre. L'autonomisation économique des femmes est le premier pas et le plus important afin de parvenir à l'égalité des sexes. D'un autre côté, l'égalité des sexes ne peut pas être atteinte sans assurer l'autonomisation économique des femmes.

Il ne fait aucun doute que l'autonomisation économique des femmes et leur indépendance sont les garants de leur participation dans le processus décisionnel autant au sein de la famille que de la communauté. Offrir aux femmes un meilleur accès aux ressources économiques non seulement augmente leur confiance en elles, mais leur donne aussi plus de respect de soi et de dignité.