Features

Les femmes bangladaises et le web: surmonter les obstacles en matière de TI

6 mai 2015
ITC Nouvelles

L'industrie des technologies de l’information et de la communication (TIC) est un secteur en plein essor au Bangladesh. Les cinq dernières années ont vu une augmentation de la connectivité internet ainsi que de l'investissement étranger dans ce secteur. Le pays compte plus de 200 000 professionnels de l'externalisation des processus.

Le programme 'One Bangladesh Vision' lancé par l'Association des services logiciels et d'information au Bangladesh (BASIS) en 2014, cherche à atteindre $E.-U. 1 milliard en services de TI et exportation de logiciels d'ici à 2018, offrant ainsi des emplois à 1 million de professionnels qualifiés en TI.

Cependant, dans un pays où les femmes représentent plus de 50% de la population, le manque de femmes entrepreneurs et professionnelles des TI est accru. Malgré le fait que de plus en plus de femmes intègrent la force de travail, l'industrie reste loin derrière en termes d'égalité. Les femmes ne représentent que 13% de la force de travail dans le secteur des TI, la plupart occupant des postes de gestion, et seulement 1% des entreprises des TIC dans le pays sont dirigées par des femmes.

OBSTACLES AU PROGRÈS

Des barrières environnementales et sociales – stéréotypes, préjugés sexistes et climat dominé par des hommes dans les départements de science et ingénierie dans les lycées et les universités – empêchent encore le progrès des femmes dans le secteur des TI.

Sabrina Akter est ingénieure de logiciel et possède plus de huit ans d'expérience. Ce n'était pas facile pour elle de commencer à travailler dans le secteur des TIC. Ses amis et sa famille ne voyaient pas les TI comme un secteur pour les femmes; elle-même trouvait l'environnement insupportable en raison de l'insécurité et du fait qu'il n'y avait pas de toilettes séparées.

Les femmes bangladaises n'avaient pas travaillé hors de la maison jusqu'à récemment, quand la jeune génération a commencé à rompre avec la tradition. Certaines mères soutiennent passionnément leurs filles dans leur recherche de carrière car elles-mêmes avaient ressenti le manque d'une activité professionnelle valorisante et avaient lutté contre leurs pères pour avoir la chance de suivre une formation et de choisir une profession.

Il est très difficile pour les femmes d'occuper un poste à responsabilités dans le domaine de l'informatique au Bangladesh, car cela comprendrait des voyages, y compris à l'étranger, le contact avec des clients, une formation adéquate et la participation à des conférences internationales.

'Pour de nombreuses femmes ces conditions ne peuvent pas être remplies en raison de la pression de leurs parents et de leurs maris pour les empêcher de voyager seules', affirme Afreen Hossain, fondatrice de 'Code It, Girl!', un service communautaire de sensibilisation à la codification auprès des jeunes filles pour les appeler à s'intéresser à l'apprentissage des langages de programmation.

'Un pourcentage très réduit de jeunes filles intègre les écoles d’ingénieur, et elles sont encore moins nombreuses à travailler dans ce domaine. Notre but est de créer une communauté en ligne où les étudiants peuvent trouver l’aide de professionnels de l’informatique actifs dans l’industrie. Nous organisons également des formations et des webinaires pour leur apporter les ressources dont elles ont besoin', dit Mme Hossain.

La crédibilité est un autre défi affronté par les femmes lorsqu’elles essaient d’intégrer le secteur des TI. À commencer par leur expérience à l’université, où l’on dit souvent que les femmes n’ont pas de cerveau pour ce domaine car des matières techniques telles que le développement et le génie logiciel, ne sont pas pour les filles.

'Dans tout entretien d’embauche on nous demande toujours si on est suffisamment qualifiées pour ce travail et si, en tant que femme, nous avons le temps nécessaire pour le faire', a dit Mme Hossain. 'Il est difficile aussi pour les femmes entrepreneures d’avoir accès au financement; la plupart du temps, c’est impossible sans un garant masculin.'

Le bon côté

Malgré les problèmes auxquels sont confrontées les femmes dans les TI, la communauté féminine de ce secteur voit plusieurs points positifs et des avantages potentiels dans l’industrie des TI, qu’elles ont partagés durant un groupe de discussion sur les femmes et les TI organisé par le projet Bangladesh du NTF III de l’ITC en décembre dernier.

La technologie évolue en permanence et il existe des opportunités pour ceux qui s’adaptent rapidement. L’évolution technologique peut aider à contrebalancer la hiérarchie dans un climat d’affaires dominé par les hommes au Bangladesh, en permettant aux femmes de travailler en freelance et depuis la maison, et de gérer en parallèle leur carrière et leur vie de famille.

'Les compétences techniques sont pertinentes, et les capacités en matière de TI développées par les femmes peuvent leur permettre de travailler dans d’autres marchés et de voyager, ouvrant des opportunités qui leur seraient fermées autrement', dit Mme Hossain.

Le secteur des TI offre des emplois variés et créatifs qui permettent aux femmes de gagner leurs vies et soutenir leurs familles; cette autonomisation marque un changement important pour les femmes au Bangladesh, les rendant plus indépendantes.

De nouveaux horizons

Pour que le Bangladesh réalise le potentiel de croissance de l’industrie des TI et ITES par rapport à d’autres destinations offshore il est essentiel d’impliquer les filles et les jeunes femmes lorsqu’elles sont encore à l’école, leur offrant des formations techniques spécifiques et l’accès au financement pour les femmes entrepreneures.

Les décideurs politiques devraient prendre des mesures pour stimuler l’industrie des TI, changer l’environnement et améliorer la sécurité au travail, mettant en place des politiques favorisant l’égalité des sexes et inclusivité, rendant ce secteur plus attractif pour les femmes.

Des campagnes de sensibilisation peuvent également aider à positionner l’industrie des TI comme un domaine propice aux femmes en raison de la flexibilité et de la variété des postes. De plus, ces initiatives peuvent encourager les hommes à soutenir leurs femmes, filles et soeurs, faisant en sorte que les familles comprennent mieux cette industrie et ses bénéfices pour les femmes qui choisissent d’y faire carrière.

Alors que les pays adoptent une économie fondée sur la connaissance, les TIC jouent un rôle clé dans le développement; une plus grande représentation et participation des femmes entrepreneures et professionnelles des TI devrait aider le Bangladesh à s’imposer dans l’industrie des TI et de ITES.