Stories

Le Pacte mondial des Nations Unies se félicite d'une plus grande coopération avec l'ITC

10 février 2014
ITC Nouvelles
Le Pacte mondial des Nations Unies se réjouit d'une meilleure coopération avec l'ITC en usant du commerce en faveur du développement

L'agenda de développement pour l'après 2015, en cours de définition et qui projette un rôle accru du commerce en général et des petites et moyennes entreprises en particulier, présente aussi l'opportunité d'une collaboration plus étroite entre le Centre du commerce international (ITC) et le Pacte mondial des Nations Unies, selon le Conseil Général du Pacte mondial lors de sa visite à l'ITC en décembre.

« Il existe un potentiel énorme de collaboration approfondie sur l'utilité du commerce, y compris en ce qui concerne l'agenda de développement pour l'après 2015 »,a déclaré Ursula Wynhoven, Conseillère Générale du Pacte mondial des Nations Unies, à Genève, le 5 décembre 2013.

Initiative politique stratégique pour les entreprises intéressées par un développement économique avancé, qui permet l'amélioration de la santé et l'inversion de la dégradation de l'environnement, le Pacte mondial travaille avec les compagnies et les « leaders commerciaux éclairés » pour garantir que le commerce opère de manière responsable et durable.

Tandis que les Objectif millénaire de développement (OMD), fixés pour 2015, sont considérés comme un partenariat entre les pays développés et les pays en développement, pour créer un environnement favorable au développement et à la réduction de la pauvreté, l'agenda de développement pour l'après 2015 prévoit un rôle accru pour le commerce, dans sa contribution à atteindre les objectifs de développement. Le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a dévoilé l'Architecture de l'engagement commercial pour l'après 2015 durant le Sommet des dirigeants du Pacte mondial en septembre 2013.

L'agenda en construction pour l'après 2015 accorde également une grande importance aux petites et moyennes entreprises (PME), en tant que moteurs principaux des efforts globaux pour débloquer la croissance, réduire la pauvreté et fournir des moyens de subsistance durables. Mme Wynhoven explique que ceci est pertinent pour l'ITC, en tant que partenaire de développement des PME dans les économies en développement et en transition, et pour le Pacte mondial dont la moitié des membres sont des PME. Un des domaines possibles de coopération est d'encourager les compagnies à s'approvisionner auprès des entreprises gérées par des femmes dans les pays en développement, ce qui permettrait de fournir un support et un renforcement des capacités aux entreprises gérées par des femmes.

« Nous nous félicitons de la collaboration productive que nous avons eu avec l'ITC à ce jour, et nous nous réjouissons d'explorer de nouvelles synergies dans un futur proche », déclare Mme Wynhoven, qui ajoute encore que l'une des forces du Pacte mondial est sa présence locale, et en particulier son réseau dans les pays en développement.

En 2009, le Pacte mondial avait invité l'ITC à participer à ses Principes d'autonomisation des femmes, qui offre des conseils aux entreprises sur la manière de rendre les femmes autonomes sur leur lieu de travail, en se basant sur sept principes. L'ITC a aidé à l'ébauche du Principe 5 qui traite de l'extension des relations d'affaires aux entreprises gérées par des femmes et aux femmes entrepreneuses, et de la mise en œuvre de pratiques de chaînes d'approvisionnement qui favorisent l'autonomisation des femmes.

En 2011, l'ITC et le Pacte mondial ont organisé conjointement la présentation « Exemples au niveau des affaires et du développement plaidant pour l’engagement des femmes dans les chaînes de valorisation mondiales », durant la quatrième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés, à Istanbul, et ont étendu leur coopération par la participation du Pacte mondial à l'Exposition et le Forum des femmes commerçantes (WVEF) de l'ITC, à Chongqing, en Chine.

'importance de la diversité des fournisseurs, en tant qu'elle fournit de nouvelles opportunités aux femmes, a été soulignée en 2012 lors de la Conférence des Nations Unies Rio+20 sur le Développement durable, par une alliance composée du Pacte mondial, de l'ITC et de WE Connect. Le Pacte mondial a depuis lors fait la promotion d'un approvisionnement inclusif auprès de ses participants.

Meg Jones, Responsable du Programme Femmes et commerce de l'ITC explique : « Dans la mesure où l'ITC aide les PME des pays en développement à réussir leurs exportations, il est essentiel que nous formions un partenariat solide avec les sociétés du côté des acheteurs. L'intégrité de ces entreprises est un des critères dans le processus de sélection des partenaires, pour lequel nous nous reposons sur le Pacte mondial qui véhicule les plus hauts principes selon le système des Nations Unies, sur lesquels le secteur privé doit rendre des comptes.