Features

L’actualité

14 janvier 2013
ITC Nouvelles
L'OCDE prévoit une nouvelle répartition du pouvoir économique

L'équilibre du pouvoir économique devrait vraisemblablement s'inverser au cours des 50 prochaines années, les économies de marché émergentes à croissance rapide représentant une part toujours plus grande de la production mondiale. Selon un rapport de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), Horizon 2060: Perspectives de croissance économique globale à long terme, des schémas de croissance à long terme divergents entraîneront des changements majeurs dans la taille relative des économies.

Les États-Unis devraient vraisemblablement céder leur place de première économie mondiale à la Chine dès 2016, alors que le PIB de l'Inde devrait aussi dépasser à long terme celui des États-Unis. La part des poids lourds économiques vieillissants tels que le Japon et la zone euro dans le PIB mondial devrait progressivement se réduire au profit des pays plus jeunes, tels l'Indonésie et le Brésil.

Le rapport utilise un nouveau modèle de projection de la croissance économique dans les 34 pays membres de l'OCDE et dans huit grandes économies hors OCDE sur les 50 années à venir. Il prévoit une croissance économique mondiale de 3% par an, sachant que celle des économies de marché émergentes devrait être rapide et que celle des pays avancés devrait être plus lente, voire en baisse.

Angel Gurría, Secrétaire général de l'OCDE, a déclaré à propos du rapport que: 'La crise économique que nous vivons depuis cinq ans sera un jour surmontée, mais le monde dont nos enfants et nos petits-enfants vont hériter sera sans doute très différent du nôtre. À mesure que les pays émergents les plus importants et les plus dynamiques occuperont une place majeure dans le paysage économique mondial, nous serons confrontés à de nouveaux défis pour garantir à tous un monde prospère et durable. L'éducation et la productivité devront être par- tout des priorités, car ce seront les principaux moteurs de la croissance à l'avenir, l'éducation et la productivité devront être partout des priorités.'

Accélérer la croissance des entreprises agroalimentaires d'Afrique de l'Ouest

Un atelier organisé au Centre Songhai de Porto Novo, République du Bénin, en octobre 2012 a permis d'aborder le développement de l'entrepreneuriat agroalimentaire et des chaînes de valeur agricoles pour autonomiser les jeunes en Afrique de l'Ouest. La manifestation de quatre jours, intitulée Les femmes et les jeunes, catalyseurs du développement des entreprises agroalimentaires et de la crois- sance en Afrique de l'Ouest, a attiré plus de 200 participants de 14 pays d'Afrique. Il était organisé par l'ONUDI, l'ONU-Femmes, le Fonds international de développement agricole, la FAO, l'OIT et le PNUD.

Les participants ont partagé les meilleures pratiques en matière de mise en œuvre de stratégies agroalimentaires et présenté des équipements de transformation de pointe. L'atelier a aussi créé un réseau de jeunes agro-entrepreneurs de la région pour partager l'information et élaborer un plan d'action stratégique pour promouvoir l'agriculture en tant que secteur d'activité lucratif. Grace Ongile, représentante de l'ONU-Femmes au Nigéria et auprès de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest, a déclaré: 'Lorsque les femmes et les jeunes sont autonomes, cela favorise non seulement la croissance du secteur de l'agroalimentaire mais aussi le développement économique.'

L'accès à Internet favorise le développement durable

Le Forum sur la gouvernance d'Internet organisé cette année en novembre à Baku, Azerbaïdjan, a été consacré à la Gouvernance d'Internet pour le développement humain, économique et social durable. La discussion visait à refléter l'influence grandissante d'Internet sur le développement des pays.

Plus de 1600 délégués de 128 pays se sont retrouvés, représentant des gouvernements, des organisations intergouvernementales, les milieux d'affaires, la société civile et les usagers d'Internet intéressés par les questions de gouvernance d'Internet.

Au terme du Forum, un porte-parole de Haiyan Qian, Directrice de la Division de l'administration publique et de la gestion du développement du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies, a déclaré qu'aider les PED à améliorer l'accès de leurs citoyens à Internet revient à leur donner un outil susceptible de démultiplier leurs perspectives de croissance économique. Elle a ajouté: 'Internet recèle un potentiel de développement durable considérable.'

Atelier ITC-Banque mondiale sur les PME dans les chaînes de valeur mondiales

L'ITC et la Banque mondiale organiseront début 2013 un atelier conjoint sur la collaboration entre les secteurs public et privé pour mieux intégrer les producteurs des pays en développement dans les chaînes de valeur mondiales. L'atelier, qui se tiendra à Genève, rassemblera des multinationales et des PME, ainsi que des représentants des institutions commerciales et de développement et portera sur les difficultés et les débouchés liés au poids croissant des chaînes de valeur dans l'écono- mie mondiale ainsi que sur les conséquences de ce phénomène sur l'initiative Aide pour le commerce. Les participants se demanderont aussi comment les institutions publiques pourraient davantage contribuer à l'amélioration de la coopération public-privé.

Pour les PME des PED, la fragmentation géographique et le développement des chaînes de valeur pourraient offrir de nouvelles possibilités de pénétrer les marchés mondiaux. Pour les gouvernements des PED, de nouvelles possibilités de création de richesse et d'emplois pourraient voir le jour. Cependant, les gouvernements se préoccupent tout particulièrement de la mobilité le long de la chaîne de valeur et souhaitent faire en sorte que leurs économies ne se trouvent pas piégées en bas de la chaîne de valeur mondiale.