Features

Chaînes de valeur à ACEH, Indonésie - Édifier la paix, pas à pas

12 juillet 2011
ITC Nouvelles

En Indonésie, dans la province d’Aceh récemment sortie d’un conflit, une initiative conjointe de trois institutions des Nations Unies - le PNUD, le PNUE et la CNUCED – et des autorités du district d’Aceh Selatan, aide à relancer l’activité économique en travaillant avec les chaînes de valeur des produits importants au plan culturel et en tenant compte des principes et critères BioTrade.

L’initiative BioTrade de la CNUCED est une approche unique du développement de la chaîne de valeur qui favorise la croissance économique écologiquement et socialement responsable en travaillant sur les produits et services tirés de végétaux et d’animaux locaux et autochtones, et d’autres entreprises tournées vers la nature, notamment d’écotourisme. Avec le soutien du Secrétariat d’État à l’économie de la Suisse, la CNUCED appuie actuellement des programmes BioTrade dans 15 pays, notamment en Amérique latine, en Afrique et en Asie du Sud-Est.

 

En 2009, la CNUCED et le PNUD ont organisé une mission d’évaluation et de définition initiale de la portée qui a montré que des programmes complémentaires de réinsertion et de BioTrade étaient en cours en Colombie, et que BioTrade pourrait être utilisé comme instrument de réinsertion en Ouganda et à Aceh, Indonésie. Ces travaux ont été intégrés à l’Initiative conjointe PNUD-PNUE de désarmement, de démobilisation, de réinsertion et de gestion des ressources naturelles, également lancée en 2009, visant à réintégrer d’anciens combattants après le conflit grâce à une meilleure compréhension des liens entre la réinsertion et les ressources naturelles.

Le projet pilote lancé à Aceh Selatan, sur la côte de la province d’Aceh, est le premier projet conjoint financé pour faire officiellement le lien entre BioTrade et la réinsertion économique et sociale et les programmes d’édification de la paix dans le communautés affectées par le conflit entre le Mouvement de libération d’Aceh et le Gouvernement indonésien qui s’est achevé en 2005.

Au 15ème et au 16ème siècle, l’Indonésie était renommée pour ses épices très recherchées telles le clou de girofle, la cannelle, le piment, le lemon grass, le gingembre, le curcuma et la noix de muscade, qui se vendaient très cher sur le marché européen. La topographie étant très propice à la culture du muscadier, il est de longue date un produit de base historique et culturel source de revenu pour les communautés de la région.

La culture de la noix de muscade reste particulièrement importante à Aceh Selatan car elle fait partie intégrante du paysage d’une grande diversité biologique dont les communautés prennent soin depuis des générations. Aujourd’hui, neuf des 16 sous-districts de la région cultivent la noix de muscade, produisant différents produits à base du fruit et de la graine de la muscade, y compris des bonbons sans sucre et du sirop, des épices et des huiles essentielles. Chacun de ces produits fait partie de la chaîne de valeur globale et est important pour la subsistance économique de certains groupes des communautés.

En soutenant de multiples maillons de la chaîne de valeur par l’adoption d’une approche holistique, le partenariat des Nations Unies avec le gouvernement local espère cibler les groupes marginalisés, dont les femmes, et fournir des ressources et une assistance indispensables pour renforcer l’ensemble de la chaîne par l’amélioration des procédés de transformation, des normes de qualité et des liens avec les marchés nationaux et internationaux. L’équipe du PNUD à Aceh Selatan intervient au travers du gouvernement local pour garantir la pérennité des efforts déployés pour renforcer les maillons de la chaîne de valeur et leur inscription permanente au budget de l’État. Le PNUD travaille aussi avec le gouvernement local pour aider les communautés à régler les problèmes liés, notamment, à la replantation de la noix de muscade dans les champs jadis infestés par des parasites et maladies dans certaines parties d’Aceh Selatan.

 

Conformément aux principes et critères BioTrade, le Nutmeg Forum Aceh (forum d’Aceh sur la noix de muscade) a été créé pour améliorer la productivité du muscadier et la demande du marché. Il contribuera aussi à renforcer la cohésion sociale et les synergies entre les communautés locales grâce à des partenariats entre agriculteurs, négociants, pouvoirs publics, responsables du soutien communautaire et chercheurs.

Les chaînes de valeur de la noix de muscade au service des femmes

À Aceh Selatan, la production de confiseries et de sirop à base de noix de muscade est source de revenu pour les femmes chef de famille, dont des veuves et des femmes anciennes combattantes par ailleurs marginalisées. Ces femmes travaillent souvent chez elles et vendent leurs produits sur les marchés locaux. Les graines de noix de muscade sont transformées en épice ou en huile essentielle en fonction de leur degré de maturité et de leur qualité. Le programme offre aux femmes qui produisent des aliments et des boissons à base de noix de muscade des formations à l’amélioration de la forme et du goût de leurs produits pour mieux répondre à la demande du marché.

Même si hommes et femmes récoltent et collectent généralement la noix de muscade ensemble, la distillation et la vente des huiles essentielles à Aceh Selatan sont essentiellement réalisées par des hommes. Chaque maillon de la chaîne de valeur (collecte, transformation, traitement, conditionnement, commercialisation et distribution) est couvert par le programme BioTrade qui vise à définir les besoins pour améliorer le produit final et maximiser les avantages économiques et sociaux pour les producteurs et les transformateurs.

Le partenariat entre le PNUD, le PNUE et la CNUCED vise à aider les communautés d’Aceh Selatan à prendre part à une activité réalisable aux plans environnemental et économique qui contribue à l’amélioration des moyens de subsistance et fournisse un soutien salutaire, notamment aux femmes marginalisées. En respectant les principes et les critères de l’initiative BioTrade de la CNUCED, l’on espère aussi que le développement de la chaîne de valeur de la noix de muscade sera durable aux plans environnemental, social et économique et permettra à terme de préserver la diversité biologique autochtone d’Aceh Selatan.

D’ici fin 2011, le modèle de l’exploitation des ressources naturelles axée sur la chaîne de valeur devrait vraisemblablement être reproduit dans d’autres districts d’Aceh affectés par le conflit.

Pour plus de renseignements sur les programmes et activités du PNUE en faveur de la diversité biologique, consulter le site http://www.unep.org/french/biodiversity/index.asp 

 

 

BIOTRADE 

Principes et critères 

  1. Conservation de la diversité biologique
  2. Utilisation durable de la diversité biologique
  3. Partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation de la diversité biologique
  4. Durabilité socio-économique (productive, financière et de la gestion du marché)
  5. Respect des réglementations nationales et internationales
  6. Respect des droits des protagonistes des activités BioTrade
  7. Clarté concernant la propriété foncière, l’accès aux, et l’utilisation des ressources naturelles et des connaissances