Récits

Bosch

13 juillet 2015
ITC Nouvelles
Stimuler la productivité au sein des PME kényanes grâce à une production Lean
Le défi
Dans les pays en développement, bien plus que dans les pays développés, les petites et moyennes entreprises (PME) se caractérisent par une faible productivité et des coûts opérationnels plus élevés par rapport à leurs larges concurrents.

Le fait de stimuler leur productivité permettrait qu'elles soient considérées comme des fournisseurs potentiels des chaîne de valeur internationales, et en tant que tel des exportatrices plus compétitives.

La réponse

Le Centre du commerce international (ITC) s'est associé avec la société allemande d’électronique et d’ingénierie Robert Bosch GmbH, afin de former les PME kényanes aux méthodologies « Lean » de production. L'Institut de technologie de Karlsruhe a fourni le matériel de formation, les outils et le contenu technique.

Initié par le constructeur automobile japonais Toyota, le principe de fabrication Lean (à flux tendu) consiste à réformer de manière systématique et continue les processus de fabrication et de logistique interne, et les chaînes d'approvisionnement, pour en éliminer les éléments inutiles et inefficaces comme les mouvements non nécessaires ou les périodes d'attente.

Entre juin 2014 et janvier 2015, les employés et la direction de trois PME agroalimentaires kényanes – chacune approvisionnée par des centaines de petits exploitants – ont participé à des ateliers organisés par Bosch et l'ITC, pour apprendre à analyser les processus, identifier les domaines d'amélioration, et prendre les mesures correctives nécessaires.

Il est à noter que ces ajustements n'ont pas requis d'investissement dans de nouveaux et coûteux équipements, puisque la philosophie de la méthodologie Lean consiste à faire plus avec moins.

Les résultats

L'une de ces PME, Mace Foods, une petite entreprise basée sur les hauts plateaux de l’ouest du Kenya, a presque doublé le rythme auquel les employés conditionnent les piments et légumes secs à destination de l’Europe.

En juillet 2014, chaque opérateur de Mace Foods produisait 24 sachets par heure ; désormais, ils conditionnent 46 sachets par heure, soit une augmentation de 92 %. De plus, le nombre de produits défectueux est passé à zéro. Le délai d’exécution des commandes de piments et de légumes secs – calculé à partir du moment où la commande est reçue jusqu’au moment où le produit est expédié – est passé de plus de quatre jours à moins d’un jour, tandis que le nombre de commandes et de ventes a augmenté.

Chez Greenforest Foods, une entreprise qui vend du miel, le rendement du conditionnement a augmenté de 28 %. Au lieu de transvaser laborieusement le miel à la louche, des sceaux dans les pots individuels, pour ensuite peser chacun d'eux jusqu'au poids désiré, les employés ont reçu des sceaux équipés de jauges qui leur ont permis de verser graduellement le miel dans les pots, tout en les pesant. Le temps et l'effort physique des employés ont été considérablement réduits. Le délai d'exécution des commandes est passé de 13 heures à 7,3.

Stawi Foods and Fruits, une entreprise agroalimentaire spécialisée dans les farines pour porridge, a considérablement réduit le délai de production, de sept jours à un jour, après avoir mis en place un système de contrôle du niveau des stocks. L'introduction de louches standards d’un kilo a permis de réduire le temps requis pour remplir un paquet de farine d’un kilo d’une minute à 30 secondes.

L'avenir

Des représentant de l'Institut kényan de gestion des approvisionnement (KISM), un organisme national dédié à la promotion des bonnes pratiques dans la gestion des chaînes d'approvisionnement, ont également participé aux ateliers.

Ils peuvent à présent former et conseiller les entreprises pour améliorer leur production et leurs processus d'exécution des commandes, et servir de multiplicateur pour diffuser les améliorations basées sur la méthodologie Lean au sein des PME du Kenya.

Par ailleurs, l'ITC et Bosch vont collaborer avec KISM en 2015 pour former davantage de PME sur la méthodologie Lean, cette fois dans le secteur kényan de transformation de la mangue.